Catégories

Maîtriser l’art de la création de la couleur bleu : techniques et astuces

Maîtriser l’art de la création de la couleur bleu : techniques et astuces

La couleur bleue est une couleur primaire et dominante, souvent utilisée par les artistes. Elle représente à la fois la profondeur et la tranquillité. Toutefois, obtenir la teinte idéale de bleu peut être compliqué, car il y a de nombreux obstacles techniques à considérer.

Il existe tout de même différentes façons d’obtenir le bleu en utilisant une variété de pigments, en faisant des mélanges appropriés et en tenant compte des effets de lumière. Voici quelques astuces qui vous aideront à maitriser l’art de la création du bleu !

A voir aussi : Comment utiliser les outils de conversion L en m3

Les astuces pour créer le bleu

La palette des nuances de bleu est vaste et diversifiée, avec des teintes telles que le bleu foncé, le bleu clair, les bleus sourds et les bleus chauds, etc. Néanmoins, pour obtenir le bleu, vous pouvez faire par exemple le mélange du cyan (bleu verdâtre) avec le magenta (rouge violacée).

De manière concrète, il est possible de produire du bleu en utilisant des pigments bleus déjà existants ou en mélangeant astucieusement des couleurs primaires.

A lire également : Ayez toujours les bonnes conversions kilogrammes-grammes à portée de main

Les pigments bleus

Les artistes disposent d’une large palette de nuances, allant du bleu pâle au bleu profond, grâce aux pigments bleus naturels ou synthétiques. Vous pouvez dès lors créer du bleu en utilisant les différents pigments, bruts ou en combinaison.

Le secret réside dans le dosage et le mélange de manière à obtenir la couleur voulue, tout en assurant la brillance et la luminosité du rendu.

Les couleurs primaires

Pour créer du bleu, la sélection des couleurs primaires joue un rôle déterminant. Prenons l’exemple du bleu cyan qui constitue une bonne base. Les artistes ont la possibilité d’expérimenter diverses variations en intégrant de petites quantités de magenta ou de jaune.

Maîtriser l'art de la création de la couleur bleu techniques et astuces

Cela leur permet de jouer sur la température et la profondeur du bleu et d’enrichir leur gamme de couleurs en créant des nuances secondaires et tertiaires à partir de cette teinte de base.

Créer du bleu clair

En combinant du bleu outremer ou du bleu cobalt avec du blanc, il est possible de créer deux variations de bleu distinctes. En effet, le mélange de l’outremer et du blanc produit une teinte bleu clair légèrement plus foncée que celle obtenue en mélangeant du cobalt avec du blanc.

Créer des nuances de bleu foncé

Vous pouvez aussi créer de nombreuses nuances de bleu foncé. En utilisant l’ultramarine (teinte bleu foncé), vous pourrez créer des variations remarquables de bleu foncé.

Si vous mélangez du violet de dioxazine avec du bleu outremer, le résultat sera du bleu foncé brillant. Le pigment violet de dioxazine assombrit le bleu outremer et lui donne une subtile teinte violette.

Créer du bleu sourd

Un grand nombre d’artistes évitent d’utiliser le bleu directement sorti des tubes, préférant plutôt mélanger des nuances de bleu plus douces, ternes ou peu saturées.

Quand vous associez du bleu outremer avec de l’orange de cadmium, la brillance du bleu diminue, ce qui le rend plus fade. Cela diminue l’intensité et crée ainsi un bleu riche et sourd.

Créer du bleu turquoise

Le turquoise est couramment utilisé dans les œuvres qui dépeignent l’étendue de l’océan ou du ciel.

Vous pouvez obtenir un beau bleu turquoise en combinant du bleu outremer ou du bleu de cobalt avec du vert véronèse. Cette teinte de bleu turquoise garde une grande partie de son bleu d’origine.  Si une petite quantité de blanc est incorporée, elle offre une nuance de bleu turquoise clair et brillant.

Articles similaires

Lire aussi x