Catégories

Les conditions pour bénéficier de la prime d’assiduité

Les conditions pour bénéficier de la prime d’assiduité

Vous venez d’être embauché par un nouvel employeur ou peut-être que cela fait des années que vous travaillez pour la même entreprise. Néanmoins, vous ne comprenez toujours pas le fonctionnement de la prime d’assiduité proposée par votre employeur, ou peut-être que celle-ci est même inexistante. Voyons ensemble l’intérêt de cette prime et quel calcul est mis en place par une entreprise pour ajouter cette prime au salaire des salariés.

Quel est l’intérêt de la prime d’assiduité ?

Tout d’abord, avant de connaître les conditions pour bénéficier de la prime d’assiduité mise en place par un employeur. Il est essentiel de savoir en quoi cela consiste et quel est l’intérêt d’ajouter cette prime au salaire.

A lire en complément : Fabricant d'outils Parkside : origine et production en France

Comme son nom le précise, la prime d’assiduité permet de récompenser les salariés assidus au travail et qui ne manquent pas une journée de présence.

Évidemment, cette prime a un objectif bien précis. Si une entreprise la met en place, cela permettra de motiver les salariés de celle-ci pour être le plus présent possible et ne pas manquer le travail pour un rien.

A découvrir également : Développer ses compétences en région Rhône-Alpes : zoom sur les opportunités de formation

Ainsi, la plupart des entreprises qui mettent en place la prime d’assiduité, s’aperçoivent que les salariés sont plus assidus. C’est surtout lorsque les conditions de travail sont plus difficiles dans une entreprise que les primes d’assiduité sont mises en place. 

Les salariés voient notamment cette prime comme une récompense ou un bonus qui n’est pas inclus dans le salaire de base du salarié. Si un salarié est souvent absent, cette prime d’assiduité pourrait alors être réduite, voire supprimée dans certains cas.

Les conditions pour bénéficier de la prime d'assiduité

Qui peut bénéficier de la prime d’assiduité ?

Mais, plus concrètement, comment est mise en place la prime d’assiduité au sein d’une entreprise ? Pour commencer, sachez que cette prime est non obligatoire et ainsi, qu’un employeur n’est pas obligé de la mettre en place pour les salariés.

L’importance de la convention de l’entreprise pour l’application de la prime d’assiduité

Comme les règles par rapport à cette prime ne sont pas précises, les entreprises sont assez libres dans le mode de calcul pour récompenser un salarié d’être peu absent. De cette manière, au niveau national, aucune loi ne prévoit un calcul précis de la prime.

C’est en réalité le règlement intérieur et la convention d’une entreprise qui posent les bases du calcul de cette prime pour un salarié. Puis, le montant de ce bonus peut être versé de manière mensuelle ou parfois même trimestrielle ou annuelle. Là encore, l’employeur décide de cette règle.

Les conditions souvent pris en compte dans le calcul de la prime d’assiduité

Tout d’abord, dans ce calcul, peu importe les entreprises, ces primes ne doivent pas êtres discriminantes, ou atteindre le droit des salariés en question. Ce n’est pas parce que vous êtes atteint d’une maladie que ces primes doivent avoir un impact sur votre salaire. 

Ainsi, quelle que soit la convention de l’entreprise, un arrêt pour maladie ne doit pas être pris en compte pour verser les primes. Ce sont plutôt des absences injustifiées et des absences répétitives qui auront impact sur ces primes.

Pour avoir ces primes, des règles fixes sont mises en place selon les entreprises, cela peut varier. Par exemple, il faut parfois avoir un minimum d’ancienneté, ou bien ne pas dépasser plus de 3 retards par mois.

Articles similaires

Lire aussi x