Catégories

4 ou 5 chevaux fiscaux ?

4 ou 5 chevaux fiscaux ?

Si vous possédez une voiture, le terme « chevaux fiscaux » ne devrait plus vous être étranger. Contrairement à ce que certains pensent, la puissance fiscale d’un véhicule n’est pas une unité physique de puissance. En France, il s’agit d’une valeur indiquant le montant que vous devez payer au titre de la taxe sur les véhicules à moteur. Que devez-vous savoir à ce sujet et pourquoi est-il important ? Dans cet article, nous vous donnons plus d’informations.

4 ou 5 chevaux fiscaux : lequel choisir ?

Un cheval-vapeur est une unité qui indique la charge fiscale appliquée à une voiture ou à un véhicule. Dans le passé, il était lié à la puissance du moteur, d’où le nom de « puissance fiscale » donné à cette mesure.

A voir aussi : Où habite la famille Griffon ?

La puissance fiscale est compensée par la cylindrée du moteur. Pour l’ordinateur, les valeurs vous indiquent le diamètre des cylindres, la course du piston et le nombre de cylindres. Plus la cylindrée est grande, plus la puissance fiscale est élevée.

Il est important de faire la différence entre la puissance fiscale d’une voiture et sa puissance en chevaux. Le cheval-vapeur (CV) est l’unité qui mesure la puissance d’un véhicule. Sur la base des informations ci-dessus, une voiture de 5 chevaux est plus puissante qu’une voiture de 4 chevaux.

A lire également : Quel est le poids d'une Moto GP ?

Où puis-je voir la puissance fiscale d’une voiture ?

La puissance fiscale de tout véhicule immatriculé sur le territoire national figure sur la carte ITV. Ceci dans la section puissance fiscale (CVF). Normalement dans la partie inférieure droite du fichier, suivie de la puissance en KW. C’est en effet une unité de mesure utilisée en physique.

Si elle n’a aucune incidence sur la taxe à payer, elle exprime la puissance réelle du moteur. En revanche, les modèles les plus modernes ont toutes les informations les concernant dans leur fiche technique.

Relation entre les chevaux fiscaux et les chevaux à vapeur ?

Actuellement, il n’y en a aucune. Bien qu’à d’autres époques, les véhicules qui ne disposaient d’aucun type de suralimentation avaient une petite corrélation. Plus une voiture était puissante, plus elle avait de pouvoir fiscal, la réalité actuelle est très différente. Comme nous venons de le voir, la puissance fiscale dépend des cylindres et de la taille de chacun d’entre eux. Présentement, une même unité est capable d’offrir des échelles différentes en raison de la recherche de rentabilité.

Il est vrai qu’un cheval fiscal ne peut être assimilé à un cheval-vapeur. Toutefois, ce dernier peut être dérivé de la puissance en kilowatts et vice versa. Pour cela, l’opération à réaliser est beaucoup plus simple que les précédentes. Simplement, si vous voulez passer du kW au CV, vous devrez multiplier le premier par 1,36. Vous verrez qu’il coïncide avec le chiffre annoncé. En revanche, si vous voulez passer du CV au kW, il vous suffira de diviser le premier par 1,36. Vous obtiendrez le kW.

À quoi servent les chevaux fiscaux et comment les calculer ?

Le cheval fiscal sert, entre autres, à calculer le montant de l’impôt sur les véhicules à moteur mécanique (IVTM). Ceci non seulement en France, mais aussi dans de nombreux autres pays. La valeur du cheval fiscal est : déterminée par la carte de contrôle technique des véhicules (ITV). C’est sur cette carte que figure la puissance fiscale (CVF).

Le calcul de la puissance fiscale du montant de l’impôt est très simple. En fait, il y a deux façons de le savoir. Pour calculer le pouvoir fiscal d’un véhicule, il suffit de connaître une formule. Même si l’information est basée sur cette voiture.

Première méthode

Puissance fiscale = Déplacement du véhicule en cm³ divisé par le Nombre de cylindres, porté à 0,6, multiplié par 0,08 et multiplié par le Nombre de cylindres.

Il suffit de connaître la cylindrée du véhicule. Avec la formule précédente, nous pouvons facilement trouver le nom de la puissance fiscale de n’importe quelle voiture.

Deuxième méthode

Il existe une autre méthode pour calculer la charge fiscale d’un véhicule. Il s’agit de l’ancienne méthode. La course du piston et l’alésage du cylindre sont : utilisés dans cette formule.

Puissance fiscale = 0,785 fois le diamètre du cylindre au carré, multiplié par la course du piston, le tout ramené à 0,6, multiplié par 0,08 et multiplié par le nombre de cylindres.

Articles similaires

Lire aussi x